N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

100 – Le succès

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

100 – Le succès

 

1.

Les murs des difficultés doivent tomber et le succès doit récompenser l'effort-poussée d'âmes unies et déterminées qui s'ouvrent le chemin vers la victoire malgré de réelles forces contraires. Cet effort unifié et déterminé doit être poursuivi sans découragement et sans doutes possibles, avec un sentiment d'urgence et en accordant une attention particulière au facteur temps. Ainsi seront équilibrées toutes vaines actions et pourront être saisies toutes les opportunités. Beaucoup de personnes vous donneront leur coopération, mon frère, qui pour le moment hésitent à vous la donner, soit sous l'empire de la crainte ou par le fait que l'accent est placé sur des éléments non essentiels. Je me réfère ici aux hommes de bonne volonté qui sont aujourd'hui conscients de l'urgence que présente le travail du Maître, mais qui pourtant n'accordent par leur aide pleine et entière. Il en existe également qui ne comprennent pas cette urgence et qui ne sont pas conscients de l'importance du Plan ni même de son existence. Confrontés par les circonstances, ils donneront cependant leur aide.

 … Un effort concentré et bien dirigé peut amener des résultats malgré les conditions présentes du monde, malgré les réticences de ceux qui ne comprennent pas et le manque d'intérêt et de réponse de la part de condisciples, que ce soit à travers le monde ou tout près de soi.

 Assemblez donc vos forces et avec les autres membres de mon groupe, frayez votre chemin. Demeurez ferme et ne soyez pas exagérément préoccupés si le travail ne progresse pas aussi rapidement que souhaité.

Lorsque le mouvement se fera sentir, il sera rapide… (5-166/7)

 2.

 Vous pourriez répondre à cela en disant que vous vous estimez exempt de tels désirs. Mais si vous l'étiez, mon frère, vous ne souffririez pas autant du fait des gens ou de frustrations qui se produisent toujours, et se produiront toujours, tant que le disciple ne demeure pas indifférent au succès ou à l'échec, aux éloges ou à l'indifférence. Réfléchissez-y et fouillez plus profondément dans votre coeur. (5-262)

 3.

 … Le disciple avisé considère toutes les expressions extérieures sur le plan physique d'expérience comme des accomplissements. Il n'existe pas d'échec proprement dit. A ce stade de la vie du disciple, on peut ne pas parvenir à remplir parfaitement les conditions requises ; des cycles d'aridité et de conditions apparemment statiques peuvent se produire ; par moment, le sentiment que tout est vain peut être profond et réel. Mais rien de tout cela ne dure. L'emprise de l'âme sur son instrument, la personnalité, est trop forte pour que ces cycles ne soient autre chose que des épisodes transitoires. (5-267)