N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Stance d’Atman (7 et 8)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Stance d’Atman (7 et 8)

Messages pour la Terre

7. Dans le Canal s’ouvrant entre Vénus et la Terre, les Manadévas rétablissent Sakti en allumant le Feu de l’Untra mental, celui qui déverse la continuité entre l’Esprit et la Matière.

N’ayant plus de résistance, cette Fusion s’appelle l’Untra, considérée Sacrée et inhérente à l’homme dévique qui reprend sa tache d’homme Père / Mère. Conscience / Esprit / Matière.
 Il ne fera rien qui pourra déroger aux Lois des Pères et pourra ainsi rendre Sacrée la Vie.
En lui passe ce Fil de Conscience et il agit en tant que Cela.
 Il devient ConscienCieux et administre les Cieux sur la Terre.
 Il devient le pharmaCieux, le GueriCieux, le Pneuma.
 Il œuvre pour les Cieux, car là est son véritable siège. 
De périssable, il devient l’Unpérissable et porte en lui le Fil de Cieux qui lui permet de tisser son propre Corps qui le relie à l’Ensemble Unité.
 De ce Corps joyeux naît l’Acte Sophia / Christ marchant sur Terre en l’Un, en digne Roi Mage de l’ère des Poissons et en Homme Dévique conscient en l’ère du Verseau.

Par ses différents contrats de vie, l’homme en comprend l’Essence et peut se libérer des eaux tumultueuses pour retrouver celles plus calmes de son Être, puis de l’Être Universel, puis de l’Untra qu’il est en réalité. Il devient une puissance énergétique et assume cela par l’Acte de Volonté au Dessein conforme des Pères.
Une situation naît entre Vénus et la Terre où chaque 1/2 mesure retrouve son autre 1/2 mesure.
 Un Assemblage réalisant l’Acte d’Union Sacrée révélant à l’Altruiste son Corps de Lumière. La Divine Lumière rayonnée par Sophia / Christ, Cœur de Lumière où Sagesse, Amour, Intelligence animent la Matière, car adombrée par la Volonté des Pères / Fils et le Dharma Assuré.

Quelle Beauté de voir L’Untra appuyer de Sa Joie, de Sa Voie celui qui réalise ce Corps par sa Conscience étoilée ! Il en devient le tisseur lorsque ces paramètres se mettent en œuvre. Il peut s’exiler de plus en plus de sa manifestation physique pour s’Unfilrer et travailler avec l’Untra qu’il est.
 Assumant leur devoir karmique, la Belle Vénus et ses Fils libèrent les hommes de leur emprisonnement mental par la compréhension de la Voie du Mental Sacré. Ils deviennent AssoCieux et par là même, libèrent l’Œil d’Aldébaran qui suscite alors l’Ouverture de l’Œil Sacré en chaque Créature.

(…)

8. Par temps de Gloire, les Épopées Divines se lient à la réaction alchimique qui fleurit en l’humain. Sakti déroule son Emblème et approfondit la réponse qui se trouve en chaque manifestation. Elle détient la Puissance de la Vie et reflète le Divin en la molécule transmuée de l’Alliance Untra cosme.

Car le Cosme, Espace Undéfini retentit de haut en bas et vice et versa.
 Évoquer le Cosme sans le macro ni le micro, aspire à devenir le Souffle, le Pneuma de la Substance Une qui retrouve sa propre Pharmacopée, car elle est devenue guérisseuse après s’être elle-même rétablie.
 Ici-bas et ici-haut deviennent l’unique Unfinité, car ayant parcouru les dimensions pour atteindre l’Untra, la Vision Cosmique prend tournure et vivifie l’élan du disciple qui initie chaque partie à l’Union, à la Synthèse.

La dimension dévique associée aux 5ème et 6ème Hiérarchies Créatrices assure en la Vie des Dons de liaison en cet Untervalle du haut et du bas.
 La dimension dévique accorde à celui qui la retrouve l’examen minutieux du Symbole ancré en chaque Vie dans le monde des Causes, celui de l’Untra Causalité. Ce Symbole s’active par l’Être de Feu qui peut en lire son principe, son écoulement dans les sphères de la Manifestation, ses entre-je, sa propre Descendance migratoire stimulée par ses contrats de Vie et son travail intérieur rigoureux pour retrouver cette Gloire des Épopées Divines.
 Le Corps Glorieux inscrit dans ce Symbole primordial devra être mis en valeur par les Actes de Chevalerie Céleste.
 Rayonner dans le monde de l’Untra implique à l’altruiste une grande Observance de ses Devoirs Lumineux.

Puisse-t-il Œuvrer dans le seul but de servir cette Cause primordiale qui met en mouvement le Devenir.

L’Exigence de plus en plus souveraine entraîne l’ Homme Déva à rayonner la Matière, à diffuser en elle le Symbole Saktiarcal pour la sublimer jusqu’au Sacre, jusqu’à sa Renaissance dans Anima Mundi, où les Abysses Célestes sont l’Unvariabilité de la tangente Pi retrouvée. La Synchronicité de l’Enveloppe Terrestre et Celle Céleste s’accordent sur une Onde de Feu. La Matière vibrante envoie son propre Bang.
 Atman acquiesce et rétablit l’ordre du Chaos du Cosme,
 la Nature primordiale Divine qui s’installe en la Vie et qui détient le principe d’Unité en Elle par le Père / Mère, transfuse les Règnes de Vie en Nature Sacrée par Sacré-Fils. 
Pour les Manadévas, allumer ces Feux implique pour l’homme rétabli en déva, la Conscience de l’Untra.
 Nul ne peut accéder à cette Untrariorité s’il n’est pas devant la Porte. Par réduction des mondes, par la Synthèse des Nombres, par le Breuvage Amniotique entraînant la Photosynthèse d’une Matière devenue Divine, alors les Manadévas reproduisent la singularité de l’Union avec l’Ange devenue Vierge, le Chaos dans toute sa réplique humaine Untégrant la Divinité en Elle. 
L’Esprit Immaculé marchant dans le monde du Cosme Untégraal.

(…)

 

Vous êtes ici : Accueil STANCE D'ATMAN Stance d’Atman (7 et 8)