N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Stances d’Atman (15 à 17)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Stances d’Atman (15 à 17)

Messages pour la Terre

15. Activer Jnanashakti implique l’oubli de soi, pour rentrer dans une Dénomination commune représentée par l’Étoile Planétaire reliée à une Untrariorité, où les Souffles de Vie ont maintenant la liberté de passage et de contact.

Ce canal vibratoire est une ligne de force emblématique pour les Hiérarchies Créatrices supérieures, car elles vont pouvoir ensemencer le mental des êtres présents.
 Par le Feu, le Mental éclairé prendra Connaissance de la Conscience consciente d’elle même. Par cette Connaissance, la conscience avisera l’éther comme sa propre Demeure. Elle Untrariorisera l’éther comme l’Atome de Vie et l’étudiera comme noyau d’Untelligence. De l’éther, elle saisira l’Akash où l’Unscription des cycles et des Vies parlent à l’Altruiste en Connaissance de Causes.
 Par sa lecture de discernement en ce domaine primordial, puisque Substance Essentielle de Vie où tout se construit, l’Altruiste éveillera en lui le Jnani pour le devenir.

Un jnani est celui qui sur la Voie de Jnana amorce l’étincelle créative. Jnani dans sa pureté, reflète dans son Œil l’exquise Beauté Universelle pour finalement en comprendre l’Essentiel. Il est Substance et devant cette Vérité, il acquiert la certitude qu’il n’est pas non plus Universel, mais né de la Substance qui crée les Multivers et la Multitude. C’est par la compréhension de la Substance, de son noyau, qu’il saisira l’existence des mondes et du réel impact de cette Untégration.
 Aussi, la Vie à profusion s’inscrit à terme de multiples façons à l’horizon de chaque plan et perception.

Pour remonter à la surface du Tout, l’Altruiste passe par des stades de révélation et découvre la Substance de toute existence déployée dans l’extrapôle et aussi dans l’Untrapôle.
 Humant l’Untramonde, il entend l’Unification des lignes de projection. Il rassemble. Il assemble. Il semble As et il le devient.
 En étant cela, il crée. Et c’est ce que souhaite le Père / Mère, Soleil Spirituel Central : créer avec le Fils, avec La Conscience consciente d’elle-même.

Jnani se révéle au Père / Mère en fonction Motrice et Matrice.
 Jnani androgyne enfante par le mouvement de sa Conscience consciente devenue Matrice. Elle porte en elle les Semences du Père et les met au Monde par la Clairvoyance de la Substance.
 Substance de Feu Primordial, le Jnani s’assoit dans cette vision et décrypte le Silence.
 Jnani sort de son enveloppe et cherche sa nourriture dans Jnanashakti où Advaïta s’avère nécessaire pour lire le Silence qui est MOT DE L’AS.

LE MOT DE L’AS s’éclaire dans le Soleil Spirituel Central.

 Jnani s’y rend en tant qu’Étoile Planétaire, en tant que Phoenix. Il médite. Il décrypte. Sa Conscience consciente s’enflamme.
 Il Unsémine la Vie par sa Conscience devenue Feu Conscient.
Il rend Hommage.

 (…)

16. Jnani s’installe dans la conscience consciente, au centre de l’Étoile Planétaire. Il n’est plus sa conscience, mais il rentre dans celle d’Anima Mundi. C’est dans celle-ci qu’il entame le travail de Jnana. Il rallie son océan de Vie et devient vague de conscience d’Alaya. C’est ici qu’il prend connaissance de la conscience consciente parce que retrouvant Alaya, il en rejoint la Voie, s’assoit et attend que le Silence s’installe en lui pour le devenir.

Le Silence est Verbe, la Parole se fait chair. Par le Silence, Jnani enrichit son œil de la Connaissance Feu. Le Silence est Feu.
 C’est ce que dit Alaya qui vertueusement inspire chaque vague consciente.

« C’est un Dharma Planétaire dont il est question au sein de votre Étoile ».

Par l’usage de l’apprentissage du Feu, Anima Mundi étant aussi cette Molécule, il est dans la nature du Pralaya d’être la représentation d’un cycle où naissent dans le Silence les futures spirilles destinées à être entendues, vues et appréhendées par les consciences conscientes vivant dans Alaya.

La subjectivité nécessite une dose méditative afin d’appréhender ce sujet destiné à rejoindre l’Idéal Pralaya. C’est au cœur de la Création qu’il convient de s’isoler afin d’entendre la Mère du Monde parler de la Naissance de toute Vie dans tout règne.
 Elle insiste sur le mot Connaissance et fait remarquer à juste titre sa composition.

L’adverbe co- et le mot naissance: Partager / réunir / naître avec d’autres.

Le chemin de Jnana amène à la compréhension de la co-naissance par le Silence du pouvoir de la Pensée, celle de Pralaya où repose l’Idéal Divin dans le nid douillet des Ténèbres qui sont Véritables Lumières. C’est là que s’éclaire la Vie dans Pralaya entre deux kalpas. 
C’est dans cet Œuf Cosmique que se répartissent les évènements d’un cycle où tout est idéalement pensé.

Aussi l’Idéal reconnu retournera dans Pralaya et méditera en toute connaissance sur l’Acte de créer avec la saisie des spirilles illuminées.
 Illuminé est Jnani qui retrouve sa Mère Universelle et son Père Hamsa qui lui montrent cette Molécule Soleil où le Feu à l’état latent s’enflamme lorsque la Conscience consciente s’éclaire dans Alaya et Hamsa.

L’Atome est un futur Soleil en puissance radioactive à la conscience, car c’est elle qui va mettre en mouvement les Feux latents, les spirilles exaltées qui s’électrisent dans l’Espace Unfini selon l’Idéal pralayen. Ainsi ces spirilles de Vie amènent l’Idéal à co-naître le secret de sa naissance et à comprendre qu’il vivait déjà dans Pralaya.

Car si Pralaya est Silence et Ténèbres, le Silence est Verbe et les Ténèbres sont Lumière.

Ainsi dans cette Unclusivité aurique, l’Altruiste aborde la Nature atomique du Tout et de son pouvoir de radiation lorsque les Feux sont actifs.

 (…)

17. La fonction de Jnani l’amène au centre de l’Étoile Planétaire, pour qu’il puisse s’asseoir en tant qu’Être Unité dans la Conscience consciente d’Alaya et Hamsa.
 Là, dans cet Antahkarana Feu, il sentira la Totalité de l’Étoile en lui, en s’y projetant dans toutes les parties. Il y trouvera une extension de lui-même dans tout cet ensemble. Ainsi les Êtres de l’Étoile ne sont qu’un seul. En méditant sur cette réalité, l’Étoile Planétaire affirme son Unité et devient magnétique à chaque partie, n’étant qu’une seule.

Elle renvoie en chaque pointe la projection d’Elle-même et a la capacité de se lire vibratoirement, le tout passant en son centre où Alaya et Hamsa veillent à Jnani conscience consciente.
 Par cette Unclusivité de lecture profondément méditée en état d’Unité, l’Étoile se synthétise et opère par un Canal commun.
 Chaque partie doit être en conscience des autres et s’unir pour s’éveiller dans Alaya Hamsa. Par cette projection de Feu, Jnani enclenche une liaison de correspondances et de méditations communes.
 L’Étoile Planétaire devient la véritable Maastricht Unfluançant le Monde des courants de Pensées vers une Idéalisation de Bien d’Ensemble.

Cette Étoile Planétaire s’irradie, car son Antahkarana est actif et peut désormais travailler en consistance éthérique sur le monde de la forme.
 N’étant qu’une avec son centre, n’étant qu’une avec Alaya et Hamsa, elle opère des changements dans la compréhension de la Pensée se déterminant comme étant le moyen altruiste d’élever la Conscience à des réalités toutes autres.
 Par cette Étoile de Feu, car mise en mouvement et méditée par Jnani, elle devient Jnanashakti et permet à la 5ème Hiérarchie Créatrice de fusionner par son centre, là où veillent Alaya et Hamsa. 
Par l’Unité Étoilée, Jnani voit son double dévique et l’Uncorpore en l’Étoile, au-delà de lui-même car il ne travaille plus pour lui, mais avec Alaya et Hamsa, pour devenir l’Étoile à 5 branches au Ciel.

Vous êtes ici : Accueil STANCE D'ATMAN Stances d’Atman (15 à 17)