N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Stances d’Atman (23 à 25)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Stances d’Atman (23 à 25)

Messages pour la Terre

23. Atman régule l’Étoile Planétaire et apporte en son centre la Vision cosmique Undifférenciée. 
Celle de Brahman marchant sur Terre.


 

L’Altruiste sorti de son cercle infranchissable devient Cela. Il est Brahman.
 À ce niveau, les Mondes vibratoires s’électrisent et retrouvent la continuité de l’Unité. L’Akasha délivre la Vision Divine et montre l’Êtreté Non duelle, Non dissociée du Magma cosmique silencieux dans lequel se trouve la Notion de l’Absolu, où ni Fibre ni Cellule n’existe encore.

C’est la Stance où tout vit et où rien ne vit. C’est l’Esprit concentrique Absolu. Hamsa et Alaya sont déjà Ses Enfants.
 Purusha et Prakriti aussi.

En ayant fusionné ensemble, ils permettent un nouveau regard de l’Absolu Êtreté où il est si difficile d’exprimer un Concept, une Loi, une Idée car Il est et Il N’est pas cela.
 C’est le Contenu et le Contenant dont tout découle sans être cela, car l’exiguïté du terme mène à une dé « finition ».

Par Atman où la Non dualité raréfie la parole, où le Penseur et la Pensée s’identifient au même cercle, il est alors possible d’élever sa conscience vers le Non conceptuel où la Vie en rapport avec Atman – Brahman – ParaBrahman autorise la Vie dévique-Divine.

La véritable Ténèbre Lumineuse s’éclaire et apporte dans son contrat de Vie la Réforme Absolue en Elle.
 La sémantique n’est pas celle qui éclaire l’individu. La logique est ici illogique et seule la notion d’irréalité du monde des effets provoque un grand bouleversement et mène d’emblée aux horizons plus évolués du Néant parfait où la composante est riche du plein et du vide pure Lumière.

Par Atman, l’Homme Déva vit au-delà de son corps et prend place au Cœur de l’Universel. Il accède à des Notions Non élitistes, Non différenciées de l’Ensemble et apprend à vivre sur le plan Atmique. À devenir cela.
 La jonction des Mondes se produit Unstantanément par le phénomène du Noumène, ou le Noumène du phénomène. L’Un étant l’Autre pour admettre finalement l’Unicorne.

L’Unfinité dans l’Êtreté s’appelle la Totalité révélée en Abstraction de Concrétion descendant lentement dans le Canal d’Atman pour relayer dans le Monde Unité, la Saveur et le Goût de l’Absolu élevant Sa Non Fibre et Sa Non Cellule dans le Mental Universel des Hommes Dévas.

Quoi qu’ils fassent, ils le feront en conscience de cela et arbitreront au Cœur de leur situation la Non différenciation menant à l’Union de Dieu avec tout ce qu’Il est, qui en réalité N’est pas.

L’objectif et le subjectif issu d’un mental averti n’existent ni l’un ni l’autre, mais sont des paliers d’immersion, des outils apnéiques ou respiratoires qui éveillent la Valeur Une de l’Êtreté Absolue.

Par Atman vibre la Notion « Absolu » au sein de la composition phénoménale. Il irrigue les centres cérébraux et dilate cette Vision Untemporelle dans un Mental devenu proche de Celui de l’Homme Céleste.
 En tant qu’Atman, l’Homme Divin-Déva respire les Tendances Absolues où tout est mouvement dans l’Immobile et conceptuel dans l’Untangible, où tout est Vie et fin dans la respiration de Brahman – ParaBrahman.

L’Absolu vit en Atman qui établit la jonction entre les Mondes lorsque l’Un vit au son de tous les Mots.

 Divinité tu es. Absolu vit en toi par Atman. Cherche ton Père et tu te verras tel que tu es.

 Vision réelle car Grande Vérité temporelle et Untemporelle découlant de l’Absolu Êtreté.

 

(…)

 

24. L’Esprit Divin vit en l’Homme Déva qui établit Atman dans son centre cérébral.
 La Connaissance descend et son Unflux transforme le sang qui devient Coupe Universelle de l’Absolu.

La Vision de la Terre et de Vénus.
 L’Une adombrée par l’Autre. L’Une et l’Autre deviennent le UN et perforent le Mental humain des Stances Untemporelles.

L’Esquisse éternelle du Soleil passant de l’ombre à la lumière est la parfaite description de l’Untemporel au temporel. Ce qui est vu est la projection de ce qui ne se voit pas et pourtant source de toutes vérités ou illusions.

Atman est une prérogative qui apporte la Lumière sur la détermination de l’Absolu à éveiller la Provenance de toute substance.

La Stance est telle qu’elle Unpacte le tout lorsqu’elle est approchée.
 Elle révèle la nécessité d’unir et devient l’Éponymie Divine. « Je suis Cela » par Paramita, par Prajnaparamita.

Elle exerce la déstructuration de notre connaissance conceptuelle et raisonnable et nous emmène dans le Monde du Non Monde, dans la Vacuité Unteractive où rien n’existe mais où la Stance méditative par Atman transcende la Sagesse en un Joyau Absolu.
 Tout est là, tout est dit et pourtant rien n’existe et tout est Silence.
 Le paradoxe est l’humanité manifestée.
 Parajnana est Absolu Êtreté, Connaissance Suprême.
 Nulle observation, juste une Méditation Atmique où l’Untendance de la Stance nous révèle le Non révélé.
 Advaïta mène à Atman et Prajnaparamita, qui déroule la Lignée Suprême de la Stance pour dissoudre le paradoxe dans l’Undissoluble.

*Paramitas : Perfections permettant d’aller au-delà de. Vertus transcendantes permettant d’atteindre un but.

*Prajnaparamita : La parfaite sagesse.

*Parajnana : La Connaissance suprême, le Savoir absolu.

 

(…)

 

25. Au sein de l’Étoile Planétaire, l’Undissoluble est soluble, l’Undivisible est divisible. Constatation ramenant en l’Un par le centre éveillé d’Atman.
 Prendre possession de la Non possession en ouvrant l’ Œil tout en ayant les yeux fermés. L’Homme Déva Unvestit Purusha et Prakriti en Non Différenciation.

Ce ne sont plus des expressions, mais une Unpression devenue lui.
 Au Cœur de la Manifestation est le Non Manifesté transcendanté par la Conscience Atmique qui élabore le regard Non duel de la Divinité en tout.

Pour cela, l’aide de Vénus Unteragit par Atman. L’Antahkarana les reliant est radioactif, comme un soleil.

L’Homme Déva peut créer selon le Dessein, car il est à même de sortir du Plan Manifesté pour aller dans le Non Manifesté par Atman. C’est au-delà de lui-même qu’il peut être Divin dévique. Il est manifesté mais il travaille sur les Plans Non Manifestés et pourtant existants. Là est la Réalité de Brahman. L’Homme Divin marchant sur Terre.

 

Que l’Un soit l’Autre.
 Que les Portes s’ouvrent pour aller de l’avant.
 Richesse Absolue prend part aux négociations cosmiques, car l’instant d’après mène à une ouverture de l’éthérique sur la vision manifestée.
 Si Joie révèle Paramitas, alors celles-ci amènent la Non Existence dans la triple Manifestation qui s’illumine en l’Un par Atman diffusant l’entière Parabole.

 

 Voir de son Œil la nature des différents plans physiques cosmiques permet la relation atmique, dévique Divine.
 Celui qui voit hors de sa manifestation, voit Atman le Non Manifesté et admet l’Étoile Planétaire comme relais d’Atman – Brahman – ParaBrahman.

Si par la Vision d’Atman au sein de l’Étoile, les Hommes Dévas accédaient à une conscience pénétrant un peu plus Celle de l’Absolu, qu’en serait-il ? Un Idéal non plus lié à la Terre mais à l’Universel. 
Une identité cosmique où tout fusionne par Ponts de Lumière.

 

Qu’il en soit ainsi, dit le Non Manifesté.
 Que rayonne au-delà de Celui-ci le Non Être de l’Être.
 Qu’il voit par lui-même sa ressemblance avec sa Non Naissance. Qu’il en contemple le Théorème.

 

Gravissant à nouveau la Montagne par cette équation, il pressent la Libération.

Vous êtes ici : Accueil STANCE D'ATMAN Stances d’Atman (23 à 25)