N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Stances d’Atman (46 à 48)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Stances d’Atman (46 à 48)

 

Messages pour la Terre

46. L’Abstraction est le dépassement de la Notion pour en saisir l’Attraction, y être aspiré et UNspiré.
 Là est la véritable philologie découlant de l’Abstraction Parabrahmique, où la seule UNterprétation possible résulte du Silence qui naît de ParaBrahman contenant tout en Lui. Dans Celui-ci où tout vît et rien n’existe, la Statique et le Mouvement sont UNdissociables à la Dynamique de l’Union.

Sakti est Shiva et Shiva est Sakti.
 Dans l’Abstraction se trouve Shiva Sakti, la Naissance des Mondes transcendant et immanent où l’Un est l’autre, où l’Un crée à partir de Lui-même.
 L’Advaïta découle donc de l’Absolu puisque ce Principe Divin amène Aham Brahman à être la totalité du Processus : 
Créateur, Création, Créature.
L’Immanence et la Transcendance.

La limitation ayant été consumée, elle ouvre les Portes d’une Conscience où la séparation n’existe plus. Non celle, conceptuelle, particulièrement humaine où l’autre est une partie de nous-mêmes, mais celle où Brahman est au-delà de Lui-même, Est en tout et vit en tout.
 Il est Transcendance et Immanence. Il provient de ParaBrahman, du Crée et du Non Crée. Il est Création, Créateur, Créature.

Je Suis Cela. Aham Brahman, où dans le Je et le Cela demeure l’Union parfaite. Je Suis devient donc un État sans controverse, sans distinction, sans attribut. 
Je Suis est l’État de Shiva Sakti, le Dieu Transcendant et Immanent. 
La Particule Je Suis est un État où Aham Brahman se connaît Lui-même.

En se connaissant, il devient la Connaissance, le Connaissant et le Connu, la Pure Conscience. 
Il dépasse le concept et se nourrit directement au Soi UNtemporel qu’Il Est. La Pure Soi-Conscience.
 Il Est en état de Samadhi et découvre la Béatitude.
 Il Est SAT-Chit- Ananda.
 Être, Conscience, Félicité et en fait l’expérience en Lui-même.
 Il découvre que la Création est Libération (Moksha) et Dissolution.
 Il Est la Porte, Il Est la Voie de Libération dans laquelle il entreprendra Sa Dissolution. Entre Pinéale et Coronal se trouvent des Points, des Ponts de Conscience UNportants.

La Voie est Aham Brahman entre Pinéale et Coronal. 
L’aptitude qu’a l’OM à s’UNvestir ici est pleinement concentrée dans les Cristaux de la Pinéale qui vont orienter l’Activité de la Fusion Shiva Sakti.
 La Statique, le Mouvement et la Dynamique par Je Suis Cela opère un changement magnétique qui va se révéler en Kriyashakti.
 L’OM devient le Silence, la Pensée. Il n’y a plus de différence. Il est Cela. Il en devient 
l’adepte et apprend à en éveiller l’Essence. 
Ses propres sens s’évanouissent et sont relayés par ceux plus profonds qui émergent dans cet espace.
 Les 3 Feux se touchent, s’électrisent et rétablissent la Vision active de Kriya où la Vie est motricité dirigée par le Silence Pensée Activité.
 L’OM rentre dans la compréhension de cette Électricité fusionnelle et la devient par l’Esprit Saint en lui.
 Il engendre dans le monde des Causes qu’il peut pénétrer en UNtimité. Il devient le processus Kriya, animé par les Cristaux de la Pinéale qui vont révéler la résonance jusqu’à Coronal.
 Ici, dans ce passage se vit l’Unité Shiva Sakti dans l’Acte fusionnel de la Soi Conscience Active.
 Kriyashakti est l’Activité Créatrice de la Soi Conscience dans la Fusion Shiva Sakti.
 L’OM s’immerge dans le processus d’Activité et devient cette Spirale de travail. Il l’a saisie par la Vision de la Soi Conscience sur le monde des Causes.
Il est Silence, Son et Parole. Il est le Verbe Créateur.

Il Est.
Il ouvre son 3ème Œil Créateur Divin et garde ses 2 autres yeux mi-clos. Il veille silencieusement à la Voie.

(…)

 

 

47. Par les 3 Feux dans la tête, les Cristaux de la Pinéale vibrent et électrisent l’Espace entre cette glande et coronal.

La Lumière dans la tête découlant de cette phase UNportante est un Soupir d’Extase que tu partages avec l’Un.
 Alors tu sais.
 Tu sais que cet Espace, Celui de la Fusion Shiva Sakti est Celui de la Matière Spiritualisée.

C’est ici qu’opère la Magie Divine, Celle qui est Esprit Matière et qui par l’Esprit Saint en ce Lieu révèle le véritable Corps Triomphant de Lumière. Le Bol d’Or.
 Par le corps éthérique, la Géométrie Divine apparaît et relaxe l’emprise de la gravitation des axes antérieurs. Se libère ici une luminescence éthérée remontant du centre à la base vers celui du haut.

L’OM respire aussi le prana par la tête.
 Le centre de la rate assure le bon déroulement des fonctions humaines.
 Le centre coronal émet une autre vibration pranique qui nourrit l’Harmonie Divine du Dessein.
 L’OM spiritualise ses corps en les géométrisant par la Lumière électrifiée. 
Alors, une Lumière dorée UNtense part de Pinéale et s’élève vers Coronal, se diffusant dans la tête. 
Cette Lumière est un Son. Elle scintille et brille comme des particules praniques. Elle est nourriture de l’Esprit visible dans l’Espace Cérébral.
 Les cerveaux s’unissent et accèdent à la Synthèse au Service du Divin. 
La Résonance Divine Cérébrale s’électrise et répond à l’appel de l’OM en Pinéale qui devient la Salle des Commandes. Le 3ème Œil activé s’allie à Coronal en accédant au Système Cérébral Divin.
Matière Blanche et Matière Grise peuvent s’unir.

 

(…)

 

48. La Magie est dans la transmutation de la Matière unie consciemment à l’Esprit.
 L’Axe Pinéale Coronal Feu actif établit sa Séquence divine dans le cerveau de l’OM qui relie la Matière blanche à la Matière grise, décryptant les UNformations du Cercle UNfranchissable contenant l’illusion de tous les cercles infranchissables pourtant nécessaires à l’établissement du processus.
 Ainsi, tel un radar, le cerveau de l’OM devenu Feu actif entre Pinéale et Coronal détecte et décrypte le vocabulaire du Silence.
 La Substance blanche UNtube la grise, pour s’établir Divine et adombrer les Neurones en vue d’une compréhension quantique de l’Univers, d’une ouverture relationnelle avec l’Un dans une immersion profonde par la Vision du Silence Lumière Blanche. Le Silence du Mage, qui agit Dharmiquement avec la Sagesse de la compréhension du Dharma Universel, car tel Atman Aham Brahman, le Dharma doit être appréhendé en Unité pour accéder au Dessein de la Vie. 
L’Esprit pose Son Souffle sur la Multitude pour en maintenir l’Équilibre. L’OM doit s’unir à Lui.

« Vois-tu ce passage qu’il y a entre Pinéale et Coronal, qui mène à la Voute Sacrée de l’Être et qui fût scellé par la Trinité Unifiée en ce lieu au soir de la descente ? »

Par cette compréhension de Sat-Chit-Ananda, l’OM reçoit les UNpulsions Universelles et les UNtègre dans sa Demeure Cérébrale qui devient cognitivement axée sur l’UNfranchissable développant alors une faculté occulte neuronale. 
Les neurones alors dyslexiques par un usage séparatif lié essentiellement aux fonctions humaines, UNtègrent une nouvelle valeur cognitive résultant d’une libération mentale exultant l’apprentissage du Silence par l’acquisition de Siddhis maintenus eux aussi au silence pour rayonner en la Sagesse UNclusive.

La cognition révélée à ce stade s’UNterprète par différents Siddhis qui doivent être des étapes nécessaires dans le processus, mais en aucun cas un aboutissement, car celui-ci n’a aucun nom, aucune attache et ne peut se glorifier de ce qu’il a acquis.
 Ainsi le siddha développe les Siddhis sans être lié à eux.

Il éclaire, au sein de ses neurones axés sur l’Un, sa capacité cérébrale à révéler la Substance Intelligente sans la posséder, la laissant libre d’entrer par le Sceau scellé au soir de sa naissance.

Vous êtes ici : Accueil STANCE D'ATMAN Stances d’Atman (46 à 48)