N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

COMMENT SURMONTER LES OBSTACLES

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

COMMENT SURMONTER LES OBSTACLES

 

Certaines réalisations essentielles doivent précéder le travail consistant à faire disparaître les obstacles ; elles peuvent être énumérées comme suit :

a.
La réalisation que la pratique de l'obéissance au devoir immédiat et l'adhésion à la plus haute vérité connue préparent la voie à d'ultérieures révélations.
b.
La réalisation que la sérénité est importante à cultiver et que la bonne volonté à accepter joyeusement tout désagrément temporaire, souffrance et douleur doit être développée en vue de la gloire future qui dissipera les nuages de l'heure présente.
c.
La réalisation que la synthèse est la méthode qui permet d'atteindre à la compréhension ; en faisant fusionner les paires d'opposés, la voie du milieu est trouvée qui mène droit au cœur de la citadelle.
Si ces trois préceptes dominent la vie et la conduite de l'étudiant, il est permis d'espérer que, par un gros effort, il sera possible de surmonter les quatre obstacles.

Reprenant notre étude de la deuxième règle, nous nous occuperons tout d'abord du rapport de l'âme avec la personnalité, surtout du point de vue de la méditation. Nous traiterons donc de la "plus grande lumière" et ensuite de la "projection de la lumière inférieure vers le haut", nous conformant à la loi de la Connaissance occulte selon laquelle il faut commencer par ce qui est universel.

Il faut tenir compte du fait que ces règles sont uniquement destinées à ceux dont la personnalité est coordonnée et dont le mental est en voie d'être maîtrisé.
L'homme utilise donc le mental inférieur, la raison, tandis que l'âme utilise le mental supérieur, ou abstrait. Tous deux agissent au moyen des deux aspects du principe mental universel et leur rapport est rendu possible de ce fait. L'action de l'homme sur son mental est de le rendre négatif et réceptif à l'égard de l'âme ; c'est son action positive (notez ici l'usage du mot "positive", appliqué à l'effort de rendre le mental réceptif, car là est le secret de l'attitude correcte). Le travail de l'âme dans la méditation est de rendre l'objet de la méditation si positif que le mental inférieur est impressionné ; ainsi, l'homme inférieur s'aligne sur le Plan Eternel.

De même, un rapport s'établit entre une vibration positive et une vibration négative ; l'étude de ces rapports apporte beaucoup à l'étudiant et fait partie de l'enseignement préparatoire donné pour la première initiation. Voici une liste de ces rapports montrant leur échelonnement sur le sentier de l'évolution.

1.
Le rapport entre les corps physiques, masculin et féminin, appelé par l'homme rapport sexuel, est jugé, à l'heure actuelle, de grande importance. Dans la vallée de l'illusion, ce symbole retient souvent l'attention au point de faire oublier ce qu'il représente. La compréhension de ce rapport conduira à l'initiation de la race humaine.
C'est ce dont se préoccupe aujourd'hui l'humanité.
2.
Le rapport entre le corps astral et le corps physique consiste, pour la plupart des hommes, en la maîtrise du corps physique, automatique et négatif, par la nature astrale et positive. Le corps physique, instrument du désir, est régi par le désir, celui de la vie physique et celui d'acquérir des biens matériels.
3.
Le rapport entre le mental et le cerveau est le problème des hommes plus avancés, d'où l'explication de l'importance qu'ont prise écoles, collèges et universités. Un grand progrès a été fait à ce point de vue depuis une cinquantaine d'année et l'œuvre des psychologues en marque le sommet. Quand cette relation sera clairement comprise, le mental sera considéré comme le facteur positif et les deux autres aspects de la nature de la forme réagiront de manière réceptive en tant qu'automates du mental.
4.
Le rapport entre l'âme et la personnalité est le problème qui retient l'attention des aspirants, car ils sont les pionniers de la famille humaine, ceux qui cherchent à préparer les voies au monde de l'âme. Les mystiques et les occultistes s'occupent de ce rapport.
5.
Le rapport entre les centres qui sont au-dessous du diaphragme et ceux qui sont au-dessus.
a.
Le rapport entre le centre à la base de l'épine dorsale et le lotus aux mille pétales ou centre au sommet de la tête. Dans ce rapport, les quatre pétales du centre à la base de l'épine dorsale se multiplient ou, en d'autres mots, le quaternaire se perd dans l'universel.
b.
Le rapport entre le centre sacré et celui de la gorge. Le rapport doit produire l'union entre les douze Hiérarchies créatrices et le quaternaire, et conduire à la révélation du secret des seize pétales du lotus de la gorge.
c.
Le rapport entre le centre du plexus solaire et celui du cœur où les dix de l'homme devenu parfait dans ce système solaire se perdent dans les douze accomplis. De même que les douze Hiérarchies Créatrices – dans leur aspect extérieur et créateur – viennent en contact avec l'homme, quaternaire parfait du point de vue de la forme, de même dans le rapport entre le plexus solaire et le cœur, le deuxième aspect est rendu parfait ; l'amour de l'âme peut s'exprimer parfaitement à travers la nature affective.
6.
Le rapport entre les deux centres de la tête, l'un entre les sourcils et l'autre au sommet de la tête, se stabilise quand l'âme et la personnalité fonctionnent comme une unité.
7.
Le rapport entre la glande pinéale et le corps pituitaire est le résultat du rapport précédent.
8.
Le rapport entre mental supérieur et mental inférieur implique un contact régulier et croissant avec l'âme. L'attitude méditative de l'âme est répétée dans les trois corps (ou par l'homme spirituel) et la méditation régulière de l'âme continue sur son propre plan.
C'est de cela et de ses effets que traite principalement cette règle.
Un rapport ultérieur, qui ne nous concerne en rien, s'établit après la troisième initiation entre l'âme et la monade, et de tels rapports se manifesteront au cours de l'évolution cosmique. L'humanité, dans son ensemble, n'a toutefois à s'occuper que d'établir le rapport entre l'âme et le corps.

Quand l'homme cherche à maîtriser le mental, l'âme à son tour se fait plus active dans ses tentatives de dominer la personnalité. Le travail de l'Ange solaire s'est jusqu'alors déroulé surtout dans son propre monde, au sujet de son rapport avec l'esprit et l'homme, agissant sur le plan physique, ne s'en est pas occupé. La principale dépense d'énergie de l'âme a été d'ordre général et s'est extériorisée dans le cinquième règne. Maintenant une période de crise et de réorientation se présente à l'Ange solaire. Au cours de l'histoire primitive de l'humanité eut lieu une grande crise, appelée individualisation. A cette époque, les Anges solaires, en réponse à une demande de la race des hommes-animaux, pris dans leur ensemble, envoyèrent une partie de leur énergie, comprenant la qualité de "mentalisation", vers ces hommes-animaux. Ainsi fécondèrent-ils, pour ainsi dire, le cerveau. Ainsi, l'humanité vint-elle à l'existence. Toutefois, ce germe portait en soi deux autres potentialités, celle de l'amour spirituel et celle de la vie spirituelle. Celles-ci, en temps opportun, feront leur apparition.

L'épanouissement du mental de l'homme, si caractéristique de l'époque actuelle, présage à l'Ange solaire une nouvelle crise dont la première ne fut que le symbole. La raison d'être de l'Ange solaire est de faire sentir sa présence au sein de l'humanité. Une autre sollicitation s'exerce sur l'Ange solaire qui produira, cette fois, une seconde fécondation, afin de doter l'homme de qualités qui lui permettront de transcender les limitations humaines et de participer au cinquième règne de la nature, le règne spirituel. Le premier afflux d'énergie provenant de l'Ange solaire a fait des hommes-animaux, des êtres humains ; le deuxième transformera les être humains en entités spirituelles enrichies de l'expérience de la famille humaine.

Dans ce but, l'Ange solaire, l'homme, s'organise et se réoriente afin de pouvoir diriger à nouveau son énergie vers le monde des hommes. Le contact doit être établi par l'âme entre l'aspect inférieur de sa nature triple et l'aspect supérieur qui se trouve déjà dans le cerveau de l'homme. L'activité et l'amour sagesse doivent s'unir et s'exprimer sur le plan physique. Pour ce faire, l'âme entre en une "profonde méditation" avec toutes les autres âmes qui ont pu amener leur instrument à la capacité de répondre à leurs vibrations. C'est la méditation fondamentale de groupe. L'être humain qui est parvenu à atteindre, dans la méditation, l'état que les écrits orientaux appellent "samadhi" (contemplation) peut participer à cette méditation de groupe et entrer dans le cycle de service qui s'exprime par la Hiérarchie planétaire. Le mental rationnel et le mental abstrait fonctionnent à l'unisson et le principe actif en est l'amour.

Que l'âme s'organise en vue de l'effort, réoriente ses efforts et se prépare à une nouvelle et puissante impulsion est peut-être pour certains, une idée nouvelle. Toutes les formes de vie soumises à la force de l'évolution passent d'initiation en initiation et l'âme ne fait pas exception à ce processus. Comme l'âme de l'homme-animal s'est unie à un autre principe divin pour donner naissance au quatrième règne de la nature, ainsi l'âme de l'humanité cherche le contact avec un autre aspect divin. Le royaume de Dieu sera alors établi sur la terre ; le plan physique s'en trouvera transformé et on entrera dans une période particulière appelée symboliquement "millenium".

Ceux qui connaissent Dieu auront alors la prépondérance sur ceux qui aspirent simplement à cette connaissance. Leur contact et l'effet de la force qu'ils transmettent se feront sentir dans tous les règnes de la nature. Le pouvoir sur toutes les formes et celui d'agir comme transmetteur de l'énergie spirituelle que nous appelons amour, est la récompense promise aux Anges solaires triomphants et le but de leur travail de méditation. Les fils de Dieu triompheront sur terre dans leur pleine expression incarnée et apporteront-la Lumière (donc aussi la Vie) à toutes les formes manifestées. Telle est la "Vie plus abondante" dont parle le Christ. C'est ce qu'accomplit le vrai Nirvani qui, vivant dans une méditation ininterrompue sur le niveau spirituel, peut néanmoins agir sur terre. Les initiations ont pour but de permettre à l'homme de vivre toujours orienté vers son propre centre et d'agir en même temps comme distributeur d'énergie divine dans une sphère toujours plus ample et, finalement, dans toutes les directions.

Dans la règle suivante, nous étudierons l'action de la "lumière inférieure", de l'homme sur le plan physique. Ayant moi-même pénétré quelque peu dans la compréhension de la vie de l'Ange solaire, je voudrais assurer à mes compagnons de pèlerinage que les choses passagères des sens sont sans importance ; leur valeur est nulle en comparaison des récompenses qui, ici-bas et dès maintenant, sont l'apanage de celui qui s'efforce de faire fusionner sa conscience personnelle avec celle de sa propre âme. Il se joint à la communauté des âmes et il n'est plus seul. Les seules périodes de solitude sont le résultat d'une fausse orientation et d'un attachement constant à ce qui cache la vision, les mains ne pouvant alors saisir ce qui est appelé "le joyau dans le lotus".

Vous êtes ici : Accueil TRAITE SUR LA MAGIE BLANCHE COMMENT SURMONTER LES OBSTACLES