N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

UTILISATION CORRECTE DE L'ÉNERGIE

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

UTILISATION CORRECTE DE L'ÉNERGIE

 

En étudiant la manière de remédier aux mauvaises vibrations et de diriger correctement l'énergie astrale, il conviendrait d'énumérer rapidement les principales énergies qui agissent sur l'organisme de l'homme et circulent à travers son corps sensible.

1.
Les énergies qui, continuellement, passent et repassent à travers la planète. C'est, en d'autres termes, le corps astral de l'esprit de la terre.
Cette entité n'est pas le Logos planétaire, mais un être très puissant sur l'arc involutif qui a le même rapport avec le Logos planétaire que l'élément astral avec l'être humain. Des indications à son sujet se trouvent dans le Traité sur le Feu Cosmique. Sa vie est un agrégat de très nombreuses vies et des pitris lunaires, constructeurs mineurs, qui constituent la vie sensible ou émotive de la personnalité du Logos planétaire. C'est une force très puissante tant pour le bien que pour le mal, selon le sens que nous donnons au mot "mal". Le mal, en soi, n'existe pas, pas plus que le bien, dans le sens de paire d'opposés.
Dans le temps et l'espace, seulement, il y a divers états de conscience qui produisent des effets extérieurs différents. L'énergie de cette vie involutive exerce un effet puissant sur l'autre vie involutive petite qu'est notre élémental astral. L'individualité de l'homme et la puissance de sa personnalité, capable de coordination rapide, le protègent de la complète identification à cette entité plus vaste.
L'homme est une individualité. Il est le résultat d'autres facteurs dont la fusion l'empêche d'être absorbé par la vie sensible planétaire, comme c'est le cas des animaux. Lors de la mort, son corps se désintègre et les particules qui le constituent redeviennent des fragments indifférenciés du grand tout.

2.
Certaines énergies astrales émanant de formes planétaires n'ayant pas encore une existence physique ni même éthérique, mais qui sont comprises dans le cercle infranchissable de notre système solaire.

Dans le sens planétaire, elles représentent deux groupes de vies.
D'abord, les coques astrales de planètes dégénérées en désintégration que l'initié peut voir tourner autour du soleil, mais qui se désagrègent rapidement. Notre lune aussi fera partie de ce groupe quand la désintégration de sa forme extérieure aura lieu. Deuxièmement, les formes astrales de ces vies solaires mineures sur l'arc évolutif qui se forment lentement, mais qui n'ont pas encore de corps éthérique et n'auront pas de corps physique au cours de cette période de la vie du monde. A l'échelle planétaire, ces deux groupes correspondent à deux types d'hommes : ceux qui sont sur la voie de l'incarnation et les trépassés sur la voie de la désintégration ou qui ont complètement abandonné leurs coques.

Deux de ces formes astrales se trouvent à proximité de la terre et se décomposent rapidement tout en gardant une grande influence. Du fait de ce voisinage, elles produisent deux types de désir ou tendance astrale chez les hommes. L'une produit la tendance instinctive à la cruauté que l'on remarque chez les enfants et chez certains types d'hommes, et l'autre a un effet sur la vie sexuelle et produit certaines des tendances à la perversion, cause de tant de difficultés actuellement. Tendance au sadisme et perversion sexuelle sont renforcées par les émanations astrales en voie de disparition.
Autrefois, elles étaient encore plus puissantes car plus rapprochées de la terre que maintenant, d'où la cruauté des rites et les horreurs, par exemple, de Sodome et Gomorrhe. Leur pouvoir décline rapidement. Rappelons qu'elles n'auraient aucune influence sans certains instincts de l'humanité même sur lesquels elles peuvent agir.
Rappelons aussi qu'à l'époque de la Lémurie leur influence était constructive, car la leçon du sexe et l'enregistrement de la souffrance avaient leur place dans les plans de ceux qui s'efforçaient de conduire l'homme-animal vers la conscience humaine, et non encore à celle de l'âme ou auto-conscience.

Proche de la terre et sur la voie de la renaissance, une grande vie est sur le point de prendre la forme éthérique. Cette vie, qui se trouve sur l'arc évolutif et non dans une coque en cours de désintégration, exerce deux effets sur l'inauguration du Nouvel Age. Par les émanations du corps astral de cette grande vie, s'accomplit la destruction des murs de l'individualisme qui séparent, manifestés chez l'homme par l'égoïsme et dans les nations, par le nationalisme. En outre, l'intégration rapide du corps éthérique de cette vie augmente l'intensité des vibrations du corps éthérique de notre planète. Dans le Traité sur le Feu Cosmique, il est fait allusion à un avatar provenant de Sirius, lequel viendra pour produire certains effets planétaires. C'est une sorte de précurseur, tel Jean-Baptiste qui baptisait d'eau (émanations astrales) et du Saint-Esprit. Il n'est pas possible d'en dire davantage ; il en est fait mention, car il faut tenir compte des énergies provenant de ces deux facteurs.

3.
Les énergies astrales émanant du nouveau signe du Zodiaque dans lequel nous entrons maintenant, le Verseau. C'est le Porteur d'Eau, signe vivant et émotionnel. Sa force puissante stimulera le corps astral des hommes vers une nouvelle intégration, vers la fraternité qui ne tiendra aucun compte des différences raciales et nationales et conduira à l'unité et à la synthèse. Cela implique un grand afflux de vie unificatrice tel qu'on ne saurait en avoir une claire vision aujourd'hui, mais qui, dans un millier d'années, fondra toute l'humanité en une parfaite fraternité. Sur le niveau émotif, l'effet sera de "purifier" le corps astral des hommes, de telle façon que le monde matériel cessera d'exercer une attraction si puissante ; plus tard, il causera une intensification comparable dans le domaine de la sensibilité à celle que nous subissons dans le domaine du matérialisme. Dans les stades finals de tous les signes, des phénomènes semblables se produisent. A présent, l'effet de ce signe est constructif chez les pionniers de la famille humaine et destructif pour l'homme moyen. Il y a beaucoup de livres qui traitent de ce sujet, aussi je n'en dirai pas davantage.

4.
De faibles émanations du "Cœur du Soleil" sacré, inconnu de la masse, mais qui évoque une réponse des mystiques dont le groupe affirme de plus en plus son intégrité, son importance et son intérêt. Ces émanations sont trop élevées pour que l'humanité en général les perçoive, mais les mystiques y réagissent ; ils sont poussés à s'unir grâce à leur sensibilité à cette nouvelle vibration. Leur tâche consiste à atténuer la vibration perçue et à la rendre plus apte à être sentie graduellement par les êtres humains qui sont à l'avant-garde. Le travail de ce groupe de mystiques tend à augmenter, car le "cœur du Logos solaire" bat à un rythme plus intime que jamais avec notre planète qui n'est pas une planète sacrée. L'amour et la pensée de cette Vie divine se tournent vers la "petite fille d'un fils depuis longtemps perdu" ainsi que notre planète est parfois désignée dans les livres occultes des Grands Etres.

5.
Une autre émanation collective qui incite à une grande activité le corps astral de l'homme est le désir impulsif du corps astral du règne humain considéré comme un tout ou comme l'expression d'une vie. Ce corps sensible de l'humanité réagit, d'une manière dont on ne se rend pas bien compte, aux quatre types d'énergie astrale énumérés plus haut ; cette réaction dépend de la sensibilité du corps astral de l'individu et de son degré d'évolution. C'est là l'origine de la psychologie des masses et de l'influence de la foule. Là est aussi l'explication du phénomène de la prétendue opinion publique, mais il se passera beaucoup de temps avant que la psychologie officielle reconnaisse ces quatre facteurs. C'est sur ce genre de réaction émotionnelle que les meneurs d'hommes cherchent à agir et à atteindre leur but. Ils font appel à ces types de matière sensible sans avoir la moindre compréhension des facteurs qu'ils manipulent. Ils travaillent magnétiquement s'ils appartiennent au deuxième rayon ; ils inspirent la peur par la menace ou la destruction s'ils appartiennent au premier rayon. S'ils appartiennent au troisième rayon, ils appliquent la loi de l'Opportunisme. Ainsi tous les trois agissent sur le corps astral des individus ; leur possibilité de réussir dépend en grande partie du type de leur propre corps astral et du pouvoir d'attirer ceux qui sont suffisamment développés pour réagir avec une même sensibilité et continuer le travail. L'homme moyen est donc victime du pouvoir astral de ceux qui le poussent, soit à leurs propres fins, soit au bien de son âme, car ce pouvoir agit dans les deux sens.

6.
La vie astrale ou les émanations sensibles du milieu où l'homme vit, sa famille, ses amis. Il en est bien plus influencé qu'il ne le suppose.
Quelquefois, c'est l'individu qui influence son propre milieu suivant qu'il est positif ou négatif. Tous ceux que nous rencontrons et avec lesquels nous entrons en contact, nous vivons et avons des rapports quotidiens, exercent un effet sur nous pour le bien ou pour le mal. Ils stimulent notre nature émotive dans un sens favorable et élevé, aidant son travail de réorientation, ou ils en abaissent le niveau, empêchent le progrès et poussent vers le matérialisme. Chacun le sait et il est donc inutile que j'y insiste.

7.
L'équipement de nature émotive, astrale, sensible avec lequel un homme entre dans la vie, qu'il utilise tout en se développant.
Beaucoup d'hommes sont victimes de leur propre corps astral qu'ils ont eux-mêmes construit, réagissant aux énergies mentionnées plus haut. Le corps astral réagit aux émanations de caractère sensible de trois manières :

a. Emotive. Le corps astral est poussé à réagir de quelque façon aux émanations des autres corps astraux, de groupe ou individuels, de ceux qui l'entourent. Ces mots demandent une étude attentive.
b. Sensible. Toutes les impressions sont toujours enregistrées par le corps astral sensible même à défaut de toute réaction émotive. Il faut que les disciples apprennent à faire la distinction entre émotivité et sensibilité. Même en l'absence de réaction émotive, la cause originelle est néanmoins enregistrée, cause qui cherchait à produire un effet sur le corps émotif.
c. Réaction simple. L'enregistrement ou le refus d'enregistrer ou de réagir à un stimulus, à une impression émotionnelle. Ce peut être un bien ou un mal.

Dans les trois cas, l'une ou l'autre des paires d'opposés est choisie ; le choix dépend de la qualité du mécanisme astral de l'homme. Une quatrième méthode implique le détachement complet du corps émotif et la capacité totale de l'isoler, à volonté, de toute impression sensible afin de servir avec plus d'efficacité et d'aimer avec plus d'intelligence. Souvenez-vous qu'amour et émotivité ne sont pas pareils. La question se pose alors : comment dominer la vibration erronée ?

Il faut tout d'abord identifier la vibration erronée et sa propre capacité d'y réagir. Une vibration, une impulsion, une émotion, un désir proviennent de l'aspect inférieur de la forme. Ils sont différents d'une émanation venant de l'âme. Il faut savoir reconnaître la provenance des émanations qui impressionnent le corps sensible. Il faut se demander si la réaction est une réponse à la vie de la personnalité ou une réponse à la conscience de l'âme.
Cette impulsion qui cherche à agir sur mon corps sensible vient-elle de la Vie divine en moi ou vient-elle de l'aspect forme dans l'une ou l'autre de ses manifestations ? Cause-t-elle, dans mon corps astral, une activité propre à influencer ceux qui sont en rapport avec moi, en bien ou en mal ? En sont-ils gênés ou aidés ?

Un examen attentif des réactions émotives conduit à prendre en considération la caractéristique fondamentale sur laquelle on n'insiste jamais trop, face aux conditions actuelles du monde. Cette caractéristique est l'innocuité (au sens positif) et signifie atteindre au degré qui conduit au Portail de l'Initiation. Au premier moment, cette exigence semble de peu d'importance et ravaler le sujet de l'initiation. Celui qui pratique l'innocuité de façon positive, celle qui s'exprime en pensée juste – basée sur l'amour intelligent – en parole juste – basée sur la maîtrise de soi – et par l'action juste (fondée sur la compréhension de la Loi) s'apercevra qu'une telle expérience mobilise toutes les ressources de son être et demande beaucoup de temps pour la réaliser. Il ne s'agit pas de l'innocuité qui naît de la faiblesse ou d'une disposition sentimentale à aimer de celui qui veut éviter des désagréments qui troubleraient l'harmonie de sa vie. Ce n'est pas l'innocuité de la personne peu évoluée, incapable de nuire parce que trop mal équipée pour le faire.

C'est l'innocuité qui naît de la vraie compréhension et de la maîtrise de l'âme sur la personnalité qui conduisent inévitablement à l'expression spirituelle dans la vie quotidienne. Elle émane de la capacité d'entrer dans la conscience de son semblable, de le connaître ; alors, tout est oublié, tout est pardonné dans le désir de servir.

La réaction à la vibration erronée ne peut être empêchée par la méthode de "construction d'une coquille" ou par le moyen de "l'isolement", ou par l'emploi de mantram et la visualisation. Ces méthodes sont des expédients temporaires par lesquels les individus inexpérimentés cherchent à se protéger. La construction d'une coquille protectrice conduit à la séparation ; il faut donc vaincre l'habitude de s'isoler dans sa coquille et détruire celles qui sont déjà construites. Il est plus facile de détruire une coquille que de se libérer de l'habitude d'en construire, parce que le processus de construction tend à continuer par automatisme. Ainsi, peu à peu, l'aspirant se trouve entouré de barrières qu'il ne peut franchir et qui l'empêchent d'établir de nouveaux contacts. Le processus d'isolement est une pratique très avancée qui exige une profonde connaissance magique et qui consiste dans l'émanation de certaines énergies du corps astral dans une direction particulière, afin de tenir à distance les autres énergies au moyen de ce qui est appelé l'impact. Les énergies qui tentent de s'approcher sont renvoyées dans une autre direction. Où iront-elles ?
Si elles causent du tort à une autre personne, celui qui a changé leur direction pour se protéger, ne serait-il pas responsable ?

La pratique de l'innocuité est la méthode de travail la meilleure et la plus facile pour l'aspirant. En lui rien n'est alors hostile à la vie et il ne s'attire que ce qui est bénéfique ; il emploie ces forces bénéfiques ainsi attirées pour aider d'autres êtres. C'est le premier pas : la discipline requise et la constante surveillance des activités sur les trois plans de l'évolution humaine et de toutes les réactions soumettent le corps émotif à la domination du mental illuminé. Il en découle la compréhension de ses semblables.

Vient un stade ultérieur où le disciple apprend à absorber et transmuer les vibrations mauvaises et les énergies destructrices. Il n'a ni coquille ni barrière.
Il ne s'isole pas de ses frères. Grâce à l'innocuité, il a appris à neutraliser les mauvaises émanations ; il agit donc d'une manière positive nouvelle.
Fermement et en pleine conscience de ce qu'il fait, il recueille en lui toutes les mauvaises émanations (énergies destructrices et forces malignes) et il les réduit en leurs parties composantes pour les renvoyer d'où elles viennent, neutralisées, impuissantes, inoffensives et pourtant intactes. On peut m'objecter que ces enseignements difficiles sont sans écho dans le mental de l'aspirant moyen. Il en est toujours ainsi quand il s'agit d'enseignement de l'ésotérisme ; ceux qui savent comprendront et je m'adresse à eux.

Une autre méthode, plus avancée encore, est employée par l'initié.
Connaissant la loi et certains Mots de Pouvoir, il peut commander aux énergies de faire demi-tour et de retourner au centre d'où elles viennent. Cette méthode ne nous concerne pas, car il faut avoir pratiqué l'innocuité longtemps et surveillé de près son application à la vie quotidienne.

La juste direction de l'énergie astrale peut être exprimée brièvement dans ses trois aspects selon l'ancien Livre des Règles, donné au chéla débutant.
Toutes les vraies écoles d'ésotérisme commencent par enseigner la manière d'acquérir la maîtrise du corps astral ; le chéla doit apprendre par cœur et mettre en pratique les trois règles suivantes, après avoir fait quelques progrès dans la pratique de l'innocuité.

Première règle. Entre dans le cœur de ton frère et vois sa douleur. Ensuite, parle. Que tes paroles lui apportent la force puissante dont il a besoin pour délier ses chaînes. Mais ne les lui délie pas toi-même. Ton devoir est de lui parler avec compréhension. La force qu'il recevra lui aidera dans son travail.

Deuxième règle. Entre dans le mental de ton frère et lis ses pensées, mais seulement si les tiennes sont pures. Ensuite, pense. Que les pensées ainsi créées entrent dans le mental de ton frère et se fondent avec les siennes. Demeure détaché, car nul n'a le droit d'influencer le mental d'un frère. Le seul droit est de lui faire dire : "il m'aime, il veille, il connaît, il pense avec moi et j'ai la force de faire ce qui est juste". Apprends ainsi à parler. Apprends ainsi à penser.

Troisième règle. Fonds-toi avec l'âme de ton frère et connais-le tel qu'il est. Ce ne peut être fait que sur le plan de l'âme.
Ailleurs, la fusion alimente le foyer de sa vie inférieure. Puis concentre-toi sur le plan. Ainsi il verra le rôle que lui, toi et tous les hommes jouent. Ainsi il entrera dans la vie et saura que le travail est accompli.

Une note ajoutée à ces règles dit :

"Ces trois énergies, celles de la parole, de la pensée et du dessein, dirigées avec intelligence par le chéla et alliées aux forces qui s'éveillent chez le frère qu'il cherche à aider, sont les trois énergies avec lesquelles travaillent tous les adeptes. "

Il est presque impossible de traduire ces anciennes formules en termes adéquats, mais la simple paraphrase ci-dessus en donnera une idée à ceux qui sont illuminés. Ces règles résument les quelques pensées que l'aspirant doit avoir présentes à l'esprit et qui indiquent la juste direction de l'énergie qu'il est prêt à recevoir.

Vous êtes ici : Accueil TRAITE SUR LA MAGIE BLANCHE UTILISATION CORRECTE DE L'ÉNERGIE