N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

L'ASTROLOGIE ET LES ÉNERGIES

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 

L'ASTROLOGIE ET LES ÉNERGIES

 

Nous parlerons maintenant d'un troisième groupe d'énergies qui sont a la base d'une grande partie de nos recherches astrologiques. Elles émanent des douze constellations qui forment notre zodiaque solaire. Leur effet est infini ; les permutations de ces trois groupes d'énergies produisent l'infinie multiplicité dans les manifestations de la nature. Les affirmations des astrologues sur la réalité des énergies s'exerçant sur l'organisme humain s'avèrent exactes, mais leurs prétentions à les interpréter sont en grande partie inexactes. La plus haute intelligence sur notre planète en sait très peu ; n'oublions pas que les adeptes utilisent surtout l'intuition. Ces énergies laissent leur trace sur chaque forme dans tous les règnes, agissant comme une force de régression ou de stimulation.
Elles peuvent favoriser la plus pleine expression de la qualité d'une forme ou en empêcher la manifestation.

Il n'est pas opportun ici de définir la nature de la vraie astrologie. Que l'astrologie soit une science et une science en devenir est vrai. Que l'astrologie dans son aspect le plus élevé et dans sa vraie interprétation permette à l'homme de bien comprendre et de fonctionner correctement, est aussi vrai, de même qu'il est vrai que, plus tard, dans les révélations de l'astrologie, se trouvera le secret de la véritable coordination entre l'âme et la forme. Toutefois, pareille astrologie n'existe pas encore. Trop de facteurs sont négligés ou inconnus pour faire de l'astrologie une science exacte. Le temps n'est pas encore venu pour une telle justification.

Certains de ces facteurs peuvent être brièvement notés. Pour plus de clarté, nous énoncerons un certain nombre de concepts qui devraient être étudiés avec soin par ceux qui s'intéressent à ce domaine de recherches. Ce n'est pas mon intention d'écrire un traité sur les énergies dont devrait s'occuper l'astrologue, si nécessaire que puisse être ce traité.

Les astrologues s'occupent principalement de trois types d'énergie :

a. l'énergie de la constellation où se trouve le Soleil au moment de la naissance ;
b. l'ascendant auquel l'homme doit réagir ;
c. l'énergie de la Lune qui gouverne son aspect forme, en particulier la forme physique.

L'énergie de la constellation dans laquelle un homme est né a une importance plus grande qu'on ne l'a laissé entendre. Elle indique son problème présent, détermine le rythme de sa vie et la qualité de sa personnalité ; elle gouverne l'aspect rajasique ou activité de sa vie durant son incarnation.

Le signe de l'ascendant indique la ligne selon laquelle son énergie peut se déverser s'il accomplit le but proposé à sa vie pendant son incarnation s'il s'y prend correctement. Là est le secret de son avenir ; dans la compréhension de son symbolisme, peut se trouver l'explication du problème de sa vie et l'indication de ce qu'il peut être ou accomplir ; il lui est offert le type de force qui lui permettra de réussir. L'actualisation de tout ceci produirait l'aspect sattvique de sa vie, c'est-à-dire l'harmonie avec la volonté de l'âme pendant une incarnation.

L'influence de la lune indique le passé de l'individu ; elle résume les limitations et les obstacles par lesquels il doit agir ; on peut donc dire qu'elle incorpore l'aspect tamasique de la matière, celui qui "retient" et qui, si son influence est trop importante, produira l'inertie. Dans le corps dont l'homme est équipé, se trouve le secret des expériences passées ; toute forme lunaire par laquelle on arrive à une expression correcte est en soi la synthèse de tout le passé. Je voudrais exprimer la vérité actuelle sur l'astrologie en termes si simples que ceux qui ne savent rien de cette science compliquée puissent comprendre.

Le mois de la naissance indique l'occasion favorable offerte à l'homme devant lequel s'ouvre la porte de l'expérience. Le mois au cours duquel une âme entre en incarnation indique à cette âme le mois de sa sortie de l'incarnation dans sa vie précédente. Si, par exemple, un individu meurt pendant le mois gouverné par le Lion, il renaîtra dans ce signe, reprenant le fil de l'expérience interrompue, et recommençant avec le même type d'énergie et le même équipement qui étaient siens quand il avait quitté la vie terrestre, avec en plus une certaine expansion de la pensée et de la conscience du "Spectateur". La qualité de l'énergie et la nature des forces qui devront être manipulées pendant la vie sont indiquées à l'âme de cette manière.

Le signe de l'ascendant comprend un autre type d'énergie qui doit augmenter pendant l'incarnation ; ce signe indique la nature de la force de l'âme que le fils de Dieu incarné cherche à exprimer au moyen d'une personnalité particulière dotée de certaines caractéristiques.

L'influence de la Lune est surtout physique et indique la prison de l'âme, les obstacles à franchir ; sont déterminés le type de corps ou de divers corps par lesquels la force du signe de la naissance et la qualité de l'énergie le conduiront au but. Par le moyen des Seigneurs lunaires et par ce qu'ils lui ont donné, comme résultat de ses expériences passées au cours des siècles, il doit s'exprimer sur le plan physique.

A cause de la précession des équinoxes, une situation est créée où un quatrième type de force se fait sentir. Le Soleil est, en réalité, à beaucoup de degrés de distance qu'il n'est supposé être dans la grande ronde des cieux en ce qui concerne le grand Zodiaque. Ceci, naturellement, du point de vue temps. Comme le passage du Soleil à travers une constellation couvre une période d'environ deux mille deux cents ans, le déplacement au cours des siècles est si peu sensible que l'on peut à peine noter une légère différence dans l'horoscope planétaire. On n'en pourrait dire autant s'il s'agissait d'établir l'horoscope d'un système solaire, ce qui dépasse tellement la capacité de l'astrologue le plus qualifié de notre planète qu'il ne vaut pas la peine d'en parler.

Pour établir l'horoscope d'un être humain, il faut tenir compte (ce que l'on fait rarement) qu'à présent le mois et le signe ne coïncident pas. Ainsi, par exemple, le Soleil n'est pas en réalité dans le signe du Lion au cours du mois d'août. L'interprétation correcte d'un horoscope est donc en grande partie psychométrique et dépend de la forme-pensée de la constellation construite depuis des siècles par les astrologues. L'énergie suit la pensée : pendant des milliers d'années, certains types d'énergie et leurs effets qualificatifs sur la substance et sur la forme ont été considérés comme tels ; ils sont donc ainsi, excepté dans le cas d'individus très évolués, d'aspirants orientés spirituellement qui échappent à la roue de la vie, gouvernent leurs étoiles et ne sont plus soumis à leur domination.

L'astrologie traite surtout aujourd'hui de la personnalité et des événements de la vie personnelle. Quand, par la méditation, le service et la discipline des corps lunaires, un homme se met consciemment sous l'influence du rayon de son âme, il tombe aussi sous l'influence de l'un ou l'autre des sept systèmes solaires. Ceux-ci concentrent leur énergie sur l'une ou l'autre des constellations et, par la suite, sur l'une ou l'autre des sept planètes sacrées.
Finalement, il y aura douze planètes sacrées, correspondant aux douze constellations, mais le temps n'en est pas encore venu. Notre système solaire, on le sait, est l'un des sept systèmes. Quand un homme est arrivé à ce point dans son évolution, le mois de la naissance, l'astrologie exotérique et les influences qui se réfèrent à l'aspect forme prennent de moins en moins d'importance. Le cercle des systèmes solaires concerne surtout l'âme qui devient le point focal des énergies spirituelles. C'est le problème de l'âme sur son propre plan, c'est-à-dire réagir aux types d'énergie que la personnalité ignore.

Les signes donc qui appartiennent à quatre catégories – terre, eau, feu et air

– concernent surtout l'homme chez qui prédomine l'influence des centres au-dessous du diaphragme : le centre à la base de l'épine dorsale, le centre sacré, le plexus solaire et la rate. Le groupe des sept énergies majeures ou systémiques a une influence sur l'homme chez lequel sont actifs les centres au-dessus du diaphragme et qui agit au moyen des sept centres représentatifs de la tête.
Quatre d'entre eux sont actifs : le centre de la gorge, le centre du cœur, le centre ajna et le centre coronal. Trois sont latents dans la région des centres de la tête (le lotus aux mille pétales) et seront actifs seulement après la troisième initiation. Il est donc évident que, du point de vue de l'horoscope (comme de celui du problème individuel), la rencontre des énergies de deux types de constellations dans le cas de l'homme, qui n'est ni purement humain, ni purement spirituel, est très compliquée. L'horoscope ordinaire n'est pas suffisant ni même possible. Le seul horoscope qui soit presque correct est celui qui est établi pour l'homme qui vit la vie de la personnalité dont sont actifs les centres au-dessous du diaphragme.

Les astrologues doivent se souvenir qu'il y a des planètes qui ne sont pas encore découvertes, qui exercent leur force d'attraction, projettent leurs courants d'énergie sur la terre ; le problème en est plus compliqué encore.
Pluton est l'une d'elles ; elle vient d'être reconnue, aussi toutes les situations inexplicables vont-elles lui être attribuées. Pluton sera le bouc émissaire des défauts de l'astrologie pendant longtemps encore. Quand un horoscope est inexact, on dira que cela est dû à l'influence de Pluton ; or nous n'en savons pas grand-chose, bien qu'il ait toujours tourné autour du Soleil. Il gouverne la mort ou la cessation d'idées ou d'émotions anciennes ; son influence est surtout cérébrale, ce qui explique sa découverte récente. En effet, l'humanité commence à peine à devenir cérébrale. Les effets de Pluton se font d'abord sentir dans le corps mental. Les noms des planètes ne sont pas le résultat d'un choix arbitraire ; elles se donnent elles-mêmes leur nom.

Avec le temps, les astrologues trouveront nécessaire de faire trois horoscopes : un horoscope purement physique qui traite du corps physique ; un horoscope qui se réfère aux émotions, à la qualité de la personnalité et à la sensibilité ou perception consciente ; un horoscope qui traite des impulsions mentales et de tout ce qui concerne le corps mental. On s'apercevra que ces horoscopes suivront certaines lignes géométriques déterminées par les divers courants d'énergie. Ces trois horoscopes superposés donneront le diagramme de la personnalité qui exprime toute la vie de l'individu. On obtiendra des figures symboliques surprenantes et il en ressortira la "géométrie de l'individu" où chaque ligne fonctionnera par rapport à une autre ligne, montrant les tendances des énergies de la vie. Finalement, dans ce domaine de la connaissance, "l'étoile resplendira". Il s'agit d'une nouvelle branche de la psychologie et le véritable interprète, pour notre temps, sera connu. Je ne fais qu'indiquer les grandes lignes de l'astrologie future, afin de sauvegarder le présent.

Les astrologues d'aujourd'hui devraient tenir compte du fait que nous sommes dans une période de transition, de l'ère des Poissons à celle du Verseau ; ils le font rarement. Il est évident que des troubles profonds, dus à cette période de transition, influencent les horoscopes individuels et souvent changent complètement le destin ou karma individuel. Les hommes sont plongés dans les destins de la famille humaine et de la planète et leurs propres petites affaires en sont bouleversées. Il est impossible à un homme de faire l'horoscope de la planète, aussi ceux qui se proposent de le faire se trompent et trompent autrui. L'horoscope de l'humanité, quatrième règne de la nature, se fera plus tard et par des initiés ; il n'y a pas d'astrologues initiés qui travaillent sur le plan physique en ce moment. Le Soleil se trouvait dans le Sagittaire quand les premières tendances humaines se manifestèrent ; le stade de l'homme-animal était terminé ; quand le Sagittaire gouvernait (du point de vue planétaire), le grand événement de l'individualisation eut lieu. Mais le cerveau de l'être humain d'alors ne l'enregistra pas. L'Ancien Commentaire s'exprime ainsi :

"Les Fils de Dieu se lancèrent comme flèches de l'arc. Les formes reçurent l'impulsion et voici qu'un Dieu naquit. Le petit enfant ne fut pas conscient du grand événement."

Ceci eut lieu il y a vingt et un millions d'années. Des cycles se succédèrent et lorsque le Soleil se trouva dans le Lion (il y a environ dix-huit millions d'années), les premiers cas de coordination entre le cerveau et le mental se manifestèrent ; l'être humain eut désormais conscience de lui-même, conscience de son individualité. La première date exprimée en chiffres (si difficile que soit l'exactitude dans un système de mutation comme le nôtre) est 21.688.345 ans. Ces chiffres sont inutiles pour le moment car rien ne peut en prouver l'exactitude. Des recherches postérieures démontreront leur utilité quand la nature du temps sera mieux comprise. Le Sagittaire gouverne l'évolution humaine, car il symbolise le progrès vers un but conscient. Le Lion gouverne la conscience dans le règne humain, car l'énergie qui circule à travers lui permet à l'homme de dire "Je suis".
Il vaut la peine de tenter une traduction du mot-clé de chaque signe, même si elle est nécessairement inadéquate. En ce qui concerne l'humanité, il y a deux catégories de mots-clés, l'un se réfère à la forme, l'autre à l'âme. Dans le premier cas, le mot est exprimé ; dans le deuxième cas, il est prononcé consciemment par l'âme. Traduits en termes modernes, ils perdent beaucoup de leur signification, mais la pensée fondamentale qui régit l'activité des énergies émanant du signe zodiacal est précieuse. Pour notre période actuelle, ce sont les suivants pour l'aspirant qui passe du Bélier aux Poissons et qui s'est donc réorienté :

Ariès (Bélier) J'avance et je régis du plan mental.
Taurus (Taureau) Je vois et, quand l'oeil est ouvert, tout est illuminé.
Gemini (Gémeaux) Je reconnais mon autre soi et, dans l'effacement de ce soi, je croîs et luis.
Cancer (Cancer) Je construis une maison illuminée et je l'habite.
Léo (Lion) Je suis Cela et Cela, c'est moi.
Virgo (Vierge) Je suis la Mère et l'Enfant. Moi, Dieu, je suis matière.
Libra (Balance) Je choisis la Voie qui conduit entre les deux grandes lignes de force.
Scorpio (Scorpion) Je suis le Guerrier et je sors triomphant de la bataille.
Sagittarius Je vois le but. Je l'atteins et j'en vois un autre. (Sagittaire)
Capricorn Je suis perdu dans la lumière supérieure et je tourne (Capricorne) le dos à cette lumière.
Aquarius (Verseau) Je suis l'eau vive, versée pour ceux qui ont soif.
Pisces (Poissons) Je quitte la maison du Père et, en revenant, je sauve.

Du point de vue de la forme, la vie avance en sens contraire et le travail de la nature s'exprime dans les termes suivants :
Poissons Et le Verbe dit : Plongez-vous dans la matière.
Verseau Et le Verbe dit : Que le désir dans la forme gouverne.
Capricorne Et le Verbe dit : Que l'ambition règne et que la porte soit ouverte.
Sagittaire Et le Verbe dit : Que la nourriture soit cherchée.
Scorpion Et le Verbe dit : Que Maya fleurisse et que règne la tromperie.

Balance Et le Verbe dit : Qu'un choix soit fait.
Vierge Et le Verbe dit : Que la matière gouverne.
Lion Et le Verbe dit : Qu'il existe d'autres formes, je gouverne.
Cancer Et le Verbe dit : Que l'isolement règne bien que la foule existe.
Gémeaux Et le Verbe dit : Que l'instabilité soit à l'œuvre.
Taureau Et le Verbe dit : Que la lutte soit sans épouvante.
Bélier Et le Verbe dit : Que la forme soit de nouveau cherchée.

On remarquera que toutes ces idées se rapportent au travail de l'énergie dans une forme ou une autre et, dans le deuxième groupe, au travail de l'individu non encore régénéré et donc égoïste, plein de désirs à satisfaire. Les paroles mantriques employées par l'aspirant guidé par son âme sont positives.

Vous êtes ici : Accueil TRAITE SUR LA MAGIE BLANCHE L'ASTROLOGIE ET LES ÉNERGIES