N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

III. ENFIN IL PRONONCERA LA FORMULE MYSTIQUE QUI LE PROTEGERA DE LEUR TRAVAIL

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

III. ENFIN IL PRONONCERA LA FORMULE MYSTIQUE QUI LE PROTEGERA DE LEUR TRAVAIL

 

Il semble donc qu'au terme du travail magique de création, une phrase doit être prononcée qui effectue le salut et produit une double libération, libération de l'agent créateur de la forme créée par lui et libération de cette forme de la domination de celui qui l'a amenée à l'existence.

Il est clair que le pouvoir de la parole par rapport à l'idée incarnée commence à être quelque peu compris. Etudier la méthode est le principal facteur à présent employé pour "lancer une idée". Notez comment toutes les inventions, qui ne sont que des concepts ayant pris corps, entrent dans l'existence exotérique par le pouvoir de la parole ; considérez aussi avec soin la signification occulte sous-jacente à toutes les réunions et les discussions qui ont pour but de lancer une idée ou une série d'idées dans l'océan des nécessités publiques. Ne serait-il pas possible que, par les méthodes employées par les agences de publicité et par la formation donnée aux vendeurs pour utiliser le langage comme moyen d'approche du public afin de le persuader de la valeur d'une idée, nous trouvions les premiers signes déformés des phrases mystiques qui, plus tard, rendront possible la création de l'âme dans tous les domaines du travail créateur ?

L'éducation de l'opinion publique, l'emploi de slogans, la tendance à revêtir les idées de ceux qui mènent campagne de phrases brèves et frappantes, tout cela fait partie des méthodes du travail magique. Tous ces moyens sont utilisés aveuglément et sans véritable compréhension ; ils font partie des activités qui commencent à se manifester dans une humanité sur le point d'arriver au vrai travail créateur, dont les principes ne sont pas encore saisis ni appliqués scientifiquement. Ce sont des indications et, grâce à la simplification qui indique le retour à la synthèse, l'emploi de la parole cessera et des formes plus simples seront utilisées. Par l'impulsion à l'évolution, nous avons eu le Son, la Parole, le Discours. Ce dernier s'est divisé en mots, paragraphes, livres jusqu'au point où, à notre époque, on fait des discours à toutes les heures du jour et de la nuit. On utilise la plate-forme publique pour impressionner les foules ; par la radio et la télévision, on atteint toutes les classes pour façonner l'opinion publique et faire pénétrer certaines idées et certains concepts dans la conscience du public. Les livres sont publiés par millions ; tous jouent leur rôle dans le grand œuvre. Jusqu'à présent, les deux méthodes sont asservies à des buts égoïstes ou ambitieux propres à ceux qui parlent ou écrivent. Pourtant certains créateurs véritables essaient de se faire entendre, de prononcer les paroles mystiques qui permettront à l'humanité d'avoir la vision ; finalement sera dispersé le nuage de formes-pensées qui empêchent, pour le moment, la lumière de Dieu de resplendir.

Le sujet est trop vaste pour que je le développe dans ce traité. Je ne fais que des suggestions qui évoqueront dans le mental du lecteur intelligent l'idée de l'énorme progrès déjà accompli dans le travail magique. De cette manière, il pourra avancer avec optimisme sachant que jusqu'à présent tout va bien puisque l'homme a progressé dans la connaissance. De l'actuelle profusion de mots et de discours, de conférences et de livres, quelques concepts clairs apparaîtront certainement qui susciteront un écho dans le cœur des hommes.
Ainsi les hommes seront-ils amenés vers la nouvelle ère où discours et livres cesseront, car les voies de communication subjectives seront ouvertes. Les hommes comprendront que le bruit est un obstacle dans les rapports télépathiques. La parole écrite ne sera plus nécessaire, car les hommes
utiliseront des symboles de lumière et de couleur pour ajouter par la vue à ce que l'audition subjective aura communiqué. Mais ce temps n'est pas encore arrivé même si la radio et la télévision constituent les premiers pas dans la bonne direction. On pourrait dire que, par la complexité des discours et des livres, les idées peuvent maintenant prendre forme et parcourir leur cercle d'activité. Mais cette méthode donne aussi peu de satisfaction dans le domaine de la connaissance que ne le faisait la lampe à huile dans le domaine de l'éclairage. De même que la lumière électrique l'a remplacée, de même, un jour, la communication télépathique et la vision remplaceront les discours et les écrits.

Transportant les mêmes concepts dans le domaine du travail ésotérique, nous voyons celui qui travaille avec la matière mentale construire une forme pensée "enfermant les vies" qui expriment son idée et y réagissent dans un "cercle infranchissable". Celui-ci dure aussi longtemps que l'attention du créateur qui dirige son énergie animatrice sur lui. Il prononce les paroles qui permettront à sa forme-pensée d'accomplir son travail, de remplir la mission pour laquelle elle a été construite, et d'atteindre le but pour lequel elle a été créée. Tout ce qui a été donné, jusqu'à présent parmi les mots utilisés dans le travail créateur, est le Mot sacré AUM. Celui-ci, employé correctement par l'âme sur le plan mental, donne vie aux formes-pensées, leur donne l'impulsion qui les projette vers le but, produisant ainsi la manifestation de l'intention préétablie. Il est intéressant de remarquer qu'à l'époque de l'Atlantide, le mot employé était TAU prononcé avec une telle violence que les formes-pensées ainsi vitalisées et lancées agissaient inévitablement comme un boomerang et retournaient à celui qui les avaient émises.

Ce mot TAU est aussi le symbole de la réincarnation. C'est le désir pour la forme qui produit l'usage de la forme et cause la renaissance cyclique et constante dans la forme. Ce fut aussi l'usage constant du TAU qui causa finalement l'invasion des eaux qui balayèrent l'antique civilisation atlantéenne.
Les rares personnes qui utilisaient alors l'AUM n'avaient pas assez de pouvoir pour contrebalancer la force du désir. Le corps mental n'était pas assez développé pour répondre au nouveau son créateur. L'humanité était alors tellement dominée par le désir que ce désir de possessions et de jouissance la conduisit, ésotériquement, "à la mer". Le désir de la forme aujourd'hui encore pousse l'humanité au processus constant de la réincarnation, ceci jusqu'à ce que l'influence du TAU soit épuisée et que le son AUM puisse dominer. L'influence du premier diminue et celle du AUM augmente jusqu'à devenir le facteur dominant. Avec le temps, au son de l'AUM, devra succéder un son encore plus puissant qui le remplacera.

Le bruit des grosses eaux (expression symbolique de l'influence du TAU) cessera et le temps viendra, assure la Bible, qu'il "n'y aura plus de mer". Alors le son AUM, symboliquement représenté par les "rugissements" du grand feu, et qui est le feu du plan mental, le remplacera. Le mot de l'âme ne peut être révélé sauf dans le lieu secret de l'initiation. Il a une vibration et une note particulières, et ne sera révélé que lorsque l'AUM sera utilisé correctement.
Comme le TAU qui fait résonner la note du désir et de la possession fut mal employé et conduisit sa civilisation au désastre, ainsi l'AUM peut être mal employé et alors entraîner les hommes dans le feu. C'est la vérité qui est à la base de l'enseignement chrétien se référant à l'enfer et au lac de feu. Ils décrivent symboliquement la fin de l'ère alors que la civilisation focalisée sur le plan mental aura une fin catastrophique en ce qui concerne la forme tout comme la civilisation précédente fut consommée par le moyen de l'eau.

Je désire ici faire allusion à un argument qui est souvent négligé. Sur le plan mental, le temps n'existe pas ; donc le facteur temps n'entre pas en ligne de compte pour la fin par le feu. On ne peut établir le moment déterminé d'un désastre ou d'une catastrophe. L'effet aura lieu sur le plan mental. Ne pourrait-on pas dire que, maintenant, le feu de l'anxiété, du pressentiment, du souci et de la peur brûle nos pensées et accapare notre attention mentale ? Sa tâche est de purifier ; aussi laissons à l'AUM cette tâche à accomplir ; que tous ceux d'entre vous qui en sont capables l'emploient souvent avec une pensée juste, afin que la purification du monde se réalise. Beaucoup de ce qui barre la voie au progrès des idées nouvelles, des nouvelles formes archétypiques doit être brûlé. Ces idées et ces formes finiront par prédominer dans la nouvelle ère et permettront à la note de l'âme de résonner et d'être entendue exotériquement.

Je me rends compte que ce que je viens de dire est difficile à comprendre, mais je donne dans ces mots un avertissement aux insouciants et un enseignement à ceux qui cherchent sérieusement la lumière.

Il y a deux aspects de la phrase que nous examinons que je désire traiter brièvement. Je pourrais en relever d'autres, mais deux suffiront pour donner des suggestions pratiques et pour indiquer des idées que les aspirants feraient bien de saisir. La pensée de la libération de l'effet des idées ayant pris forme doit être sérieusement examinée ; en outre je voudrais diviser le sujet de la "libération" en deux parties. L'aspirant doit être libéré de l'effet des formes-pensées construites chaque jour durant sa vie mentale ; une âme en incarnation doit aussi être libérée de l'attachement à la forme qui a progressé et s'est affirmé au cours des siècles ; il doit s'en libérer par le processus appelé mort.
Nous diviserons donc le sujet comme suit :

I.
Libération du pouvoir exercé par les formes-pensées créées par soi-même.

II.
Libération du pouvoir du triple corps que l'âme a construit, au moyen de la libération magique appelée mort.
C'est de cette deuxième partie que je désire particulièrement traiter, mais je dois dire quelques mots sur les formes-pensées et leur danger et sur la façon de les mettre hors d'état de nuire.

Vous êtes ici : Accueil TRAITE SUR LA MAGIE BLANCHE III. ENFIN IL PRONONCERA LA FORMULE MYSTIQUE QUI LE PROTEGERA DE LEUR TRAVAIL