N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Van Damme, Boileau, The Rolling Stones: même combat? PARTIE II

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Van Damme,

Boileau,

The Rolling Stones:

même combat?

PARTIE II

Yoann Vidor

PARTIE II: LA LOI D’ÂME-TRACTION !

Dans la première partie, on a vu que l’Amour était la force régente de notre monde et qu’à ce titre, les forces poussaient les corps les uns vers les autres. Mais alors, la question se pose : quel est en nous ce principe d’Amour? Quelle est la force d’attraction-répulsion chez l’humain qui pousse au dépassement et au don de soi ? La réponse est l’âme.

Love is All !

C’est vrai, l’amour est l’onde porteuse de toute notre expérience en tant qu’humain. L’erreur serait de croire qu’au nom de l’amour universel, tout est permis et qu’il suffit d’envoyer des demandes à l’univers comme on envoie des SMS!

L’âme est l’être intérieur, la voix de la conscience, la voie de l’Amour vrai et détaché des choses matérielles (les orientaux l’appelleraient le lotus égoïque). J’ai bien dit « détaché des choses matérielles » !
L’âme n’est ni limitée dans le temps, ni par les contingences de la vie humaine : elle n’a ni besoin de manger, ni de dormir, ou d’obtenir des biens pour être contentée. En effet, l’âme n’a aucun goût pour la jouissance et la satisfaction des désirs éphémères. Sa seule aspiration est que la personne qu’elle incarne se discipline et s’éveille à SA réalité qui est le pur amour. L’âme est la pure conscience, la pure vérité et le pur amour en l’homme. Elle qui guide notre traversée de la vie, au-delà de toute illusion et de tout mirage.

« Après tout, nous ne sommes que des humains… » Voilà une vision de l’esprit bien limitante et appauvrissante. L’être humain est par essence richesse de vie et Amour. Il est l’incarnation de sa grande sœur, l’âme, qui veille sur son élève. Tout le travail de l’être humain est de s’éveiller au divin en lui par l’expérience, par l’épreuve et donc par le dépassement de son « petit soi ». Le leurre est d’aller chercher les solutions à l’extérieur.

Ce qu’en disent les Évangiles

Une source de confusion vient peut-être de ce que les écrits fondateurs de la religion chrétienne on laissé entendre qu’il existait une telle loi d’abondance. En effet, le Christ lui-même ne disait-il pas qu’il suffisait de demander pour recevoir?
À première lecture, il est évident de se convaincre du bien-fondé de la loi d’abondance puisqu’elle serait validée par la plus haute autorité des représentants spirites, le Christ lui-même : « Demandez, et vous recevrez; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira. » (Matthieu 7 :7-11)
Objection ! La mauvaise foi (sans mauvais jeu de mots) a des limites. Car s’il est vrai que l’apôtre Matthieu rapportant les sages paroles du guide nous enseigne qu’il existe une loi de providence entre le demandeur et le seigneur, il ne faut pas faire abstraction de la suite : l’homme doit d’abord chercher par lui-même pour ensuite frapper à la porte. Comprenons qu’il doit se mettre en marche, qu’il doit initier un mouvement intérieur pour se tourner vers la lumière de l’âme. C’est un effort, un véritable arrachement qui est attendu! Alors, celui qui s’engage dans la vie peut « frapper » à la porte, c’est-à-dire en toute humilité, demander de l’aide après avoir quitté son inertie par une démarche active. Or, vous voyez que la loi « d’attraction-abondance » cautionne l’inertie du fait qu’elle n’invite pas l’homme au dépassement. Et c’est là que le bât blesse !

Mais où est le mal avec ça ?

Si tout est amour dans l’univers, en quoi la loi « d’abondance » est-elle mauvaise ? Où est le mal à satisfaire ses désirs et réaliser ses rêves?

L’âme que vous êtes réellement (votre être intérieur profond), source intarissable d’Amour et de richesses de vie, ne partage pas les plans de la personnalité. C’est quoi la personnalité? Ce sont nos appétits physiques, nos pulsions et passions, les pensées toutes-faites. Quand quelqu’un dit: « Je suis comme ça, c’est mon caractère », on dit que c’est le « non-soi » qui parle, par opposition au Soi, qui est la voix de la sagesse et de l’amour intérieur. Il faut bien comprendre que la personne a perdu le son de l’âme tant qu’elle est identifiée aux désirs de la matière. « Je veux… j’ai envie… il me faut… » sont les expressions d’un corps de désirs, insatisfait en permanence, toujours à la recherche d’un objet de convoitise. Les désirs humains sont identifiables par les pulsions, les passions et les appétits qui ne remplissent jamais le cœur, ni le corps. Ils entretiennent l’être humain dans l’illusion de ce qu’il projette, une fausse identité, mais c’est là une image sans noblesse et sans profondeur.
L’âme attend patiemment que son élève comprenne les lois simples de la vie, à commencer par la loi de renaissance et de rétribution (karma). Cela pour l’amener au détachement avec les choses illusoires et avec le désir, la cause des souffrances, selon le Bouddha.

En termes anciens, la magie blanche était l’usage sain et bienveillant de la pensée –c’est-à-dire pour le bien de l’ensemble, pour servir la Vie. Inversement, la magie noire était définie comme l’usage égoïste et la manipulation de la pensée à des fins purement personnelles de pouvoir.

La saga Star Wars offre une excellente représentation de cette réalité en décrivant les principes élémentaires du bon usage de la force ou de son côté obscur…

yoann vidor

Chercher à obtenir le fruit de son désir par la manipulation de la pensée est faire un usage intéressé et égoïste de l’énergie universelle d’amour. Le véritable principe d’Amour (l’âme) pourvoit à tous les besoins de l’homme, en temps et en heure.

Évidemment, d’un point de vue purement humain, les cadeaux de l’âme ne sont pas toujours glamour ! L’évolution peut s’avérer lente et laborieuse. Nicolas Boileau l’a merveilleusement exprimé dans L’Art poétique lorsqu’il rappelle que la pensée est à la base de toute œuvre créatrice (« Avant donc que d’écrire, apprenez à penser ») et qu’il convient dans toute création de prendre son temps et de s’armer de courage : « Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage/ Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage (…) » Cet ouvrage, c’est aussi l’œuvre de votre existence qu’il faut polir et peaufiner sans relâche!

Alors comment la loi « d’abondance » pourrait se substituer au travail de reconnexion au soi, de détachement aux désirs éphémères pour accueillir les dons de l’âme?

La loi d’attraction-répulsion: un vrai (faux) bon plan ?

Après la lecture de cet article, vous êtes en droit de vous demander au final, si cette loi est aussi mauvaise que ça, ou si au contraire, elle ne serait pas si mauvaise tout compte fait… Que faut-il en retenir?

  • La loi d’attraction-répulsion existe, mais fait partie d’un ensemble de lois (reposant toutes sur la loi de Périodicité)

  • L’Amour intelligent (appelé « rayon » d’amour) est la note fondamentale de notre système solaire, vitalise toute vie et s’exprime par la force d’attraction-répulsion qui pousse les éléments à se regrouper

  • Chez l’homme, le véritable Amour s’exprime par l’âme. L’âme est immortelle, détachée du monde de la matière et fonctionne par phénomène d’attraction-répulsion.

L’habileté des agents de marketing aura été de mettre en avant les aspects les plus attrayants de la méthode pour en gommer les plus contraignants. C’est la technique du négatif : séduire par la facilité.

Pour faire bien, il vaut mieux initier les êtres aux lois de la Vie et leur expliquer comment entrer en contact avec l’âme qui les guidera sur un chemin d’abondance qui leur est propre, car ce qui est bon pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre !

Le vrai bon plan, s’il en existe un, c’est de ne plus asservir les autres pour obtenir ce que l’on veut, ni de « se servir » dans le catalogue universel pour y commander ce que l’on veut. Le vrai bon plan, c’est de servir son âme en demandant ce qui est juste pour soi. Il faut essayer, encore et encore. On n’obtient pas toujours ce que l’on veut, mais l’âme répond toujours et l’homme reçoit ce dont il a vraiment besoin. Tiens, cela me rappelle une chanson, pas vous?

« You can’t always get what you want / But if you try sometimes, you just might find / You get what you need » (The Rolling Stones).

Liens:
Vidéos : Jean-Claude Van Damme et la loi d’attraction
https://www.youtube.com/watch?v=r7zjb7MYrgw

Musique : You can’t always get what you want (avec paroles)
https://www.youtube.com/watch?v=xpwUz5kJf-w

Poésie : Nicolas Boileau, L’Art Poétique, Chant 1
http://www.poesie-francaise.fr/nicolas-boileau/poeme-l-art-poetique-chant-I.php

 « Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.

Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.

Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. »

 
Vous êtes ici : Accueil UNE NOTE D'ESPRIT Van Damme, Boileau, The Rolling Stones: même combat? PARTIE II